aurelie_badol


Aurélie Badol commence très tôt la danse auprès de sa maman, Dominique Gimet (diplômée de l’Association Française des Maîtres de Danse Classique – Paris) avant d’entrer en sport études au Conservatoire National de Région de Saint-Etienne en double cursus contemporain et classique. A 16 ans, elle intègre le CID Bruno Vandelli à Cannes afin de poursuivre sa formation pluridisciplinaire mais également pour étudier l’Art dramatique auprès de Patrick de Bouter. Elle débute sa vie professionnelle à Paris, à l’âge de 18 ans.

Aurélie fait ses débuts à la télévision dans Les années Tubes, La Fureur,Star Academy Europe, Dansez maintenant, Vivement Dimanche, Tapis Rouge, à la TVE (Fiesta de Noce) en Espagne, Les Phoenix de la Pubau Liban et participe à la promotion de spectacles musicaux (Les Enfants du Soleil, Don-Juan, Autant en emporte le vent).

En parallèle, elle tourne pour plusieurs séries télévisées en tant que comédienne (Sidney Fox l’aventurière ou Commissaire Moulin) ou encore dans la 4ème saison de « Clem » dans le rôle d’Anais aux côtés de Victoria Abril et Lucie Lucas, réalisée par Joyce Būnuel.

Au cinéma, elle tourne également sous la direction d’Antoine Lhonoré-Piquet (Love Collection), Laura Presgurvic (Les limites) et Fabio Aragao (L’appartement).

Sur scène, c’est à l’Opéra de Palerme dans Orféo all’inferno, ou aux côtés des chorégraphes Laurence Pérez, Bruno Agati qu’Aurélie a su prendre son envol ; mais également pour des spectacles de grande envergure tels qu’Excalibur (mis en scène par Christian Vallat au Stade de France), Les Enfants du Soleil (Alexandre Arcady – Dôme de Marseille, Halle Tony Garnier de Lyon, Zénith de Paris), Notre Dame de Paris (Chorégraphié par Martino Müller, en tournée mondiale Paris, Italie : Rome, Bari, Florence, Naples, Turin, Vérone, Corée du Sud, Taiwan, Singapour,…) et enfin Roméo et Juliette (de Gérard Presgurvic) dans le rôle de la Mort, sous la direction de Carl Portal ou Stéphane Loras (Taiwan, Corée du Sud, Paris et dernièrement au Japon et en Chine).

En 2015, elle foule pour la première fois de sa carrière les planches de l’Opéra de Paris dans Faust de Gounod mis en scène par Jean-Romain Vesperini et chorégraphié par Selin Dündar.

Aurélie a fondé en 2009 le Young Wild Ballet ; chorégraphie et met en scène sa première création «J’ai dansé avec l’amour». Un jeune Ballet composé d’artistes semi-professionnels. En 2012, elle donne naissance à son semblable le Wild Ballet et son spectacle «J’irai danser avec l’amour» avec une équipe entièrement constituée d’artistes professionnels.

Suite à cela on lui propose de chorégraphier le spectacle musical Pinocchio au Théâtre de Paris.

Elle revient à sa compagnie et présente son travail au Théâtre Musical Marsoulan puis au Théâtre Traversière et est sélectionnée dans plusieurs Festivals et concours chorégraphiques (Rencontres internationales 2012 Rhône-Alpes, Festival des Ascendanses, Festival des Synodales, Global Dance Contest of London 2011-2012).

Aurélie et le Wild Ballet se préparent à vivre de nouvelles expériences pour l’année 2016. Mais avant cela, c’est avec joie qu’elle a retrouvé son rôle de La Mort sur la tournée Coréenne 2015 ainsi que sa famille de Roméo et Juliette.